• Disjonction acromio-claviculaire de stade 5 aigue. Le bras « tombe » et les ligaments ne peuvent pas cicatriser de façon spontanée.
  • Laçage entre clavicule et coracoïde. Le fil (bleu) est passé dans la coracoïde et la clavicule, puis dans les 2 boutons métalliques (gris), puis serré et noué. Ceci permet de remettre la clavicule en face de l’acromion, et donc de remettre en contact les parties de ligament déchirés (en vert).